Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

RETROUVE3

Acheter Batterie ordinateur portable Asus , Asus AC Adaptateur | batterie-tech.com
http://www.batterie-tech.com/batterie-ordinateur-portable-asus.html
Batterie-tech.com offre Batterie ordinateur portable Asus , AC Adaptateur Asus de haute qualité , Prix bas, 1 ans de garantie, Satisfait Remboursé 30 jours!

Acheter Batterie ordinateur portable Dell , Dell AC Adaptateur | batterie-tech.com
http://www.batterie-tech.com/batterie-ordinateur-portable-dell.html
Batterie-tech.com offre Batterie ordinateur portable Dell , AC Adaptateur Dell de haute qualité , Prix bas, 1 ans de garantie, Satisfait Remboursé 30 jours!

Acheter Batterie ordinateur portable HP , HP AC Adaptateur | batterie-tech.com
http://www.batterie-tech.com/batterie-ordinateur-portable-hp.html
Batterie-tech.com offre Batterie ordinateur portable HP , AC Adaptateur HP de haute qualité , Prix bas, 1 ans de garantie, Satisfait Remboursé 30 jours!

Acheter Batterie ordinateur portable Acer , Acer AC Adaptateur | batterie-tech.com
http://www.batterie-tech.com/batterie-ordinateur-portable-acer.html
Batterie-tech.com offre Batterie ordinateur portable Acer , AC Adaptateur Acer de haute qualité , Prix bas, 1 ans de garantie, Satisfait Remboursé 30 jours!
Contacter l'auteur de ce blog

5 DERNIERS ARTICLES
- Batterie pour ordinateur portable Acer Aspire 5720
- Batterie pour ordinateur portable Acer Aspire 5720
- Akku für HP HSTNN-DB02
- Batterie pour ordinateur portable Acer Aspire 5542
- Akku für Lenovo ASM 42T5226
Sommaire

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
01020304
05060708091011
12131415161718
19202122232425
2627282930
<< Juin >>

BLOGS FAVORIS
Ajouter retrouve3 à vos favoris
 Akku ASUS X71Q Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Wem die Beleuchtung am Schreibtisch zu langweilig ist, steckt sich einfach LED-Leuchten an den Rechner. Die günstigsten Modelle kosten 10 Euro, für mehr Geld gibt es programmierbare Varianten mit Fernsteuerung. Auch ab 10 Euro gibt es sogenannte Plasmakugeln oder Effektlampen, die bunte Muster auf den Schreibtisch zaubern. Und für gewöhnlich langweilige USB-Hubs, mit dem mehrere Geräte an einen Anschluss passen, gibt es auch in Krakenform (Satzuma, 10 Euro).Im Sommer zu warm, im Winter zu kalt? Zahlreiche Gadgets versprechen Abhilfe. Für eine kühle Brise sorgen etwa USB-Ventilatoren (ab 10 Euro). Für warme Gliedmaßen gibt es beheizbare Handschuhe und Pantoffeln von Infactory (jeweils knapp 15 Euro), den Kaffee hält ein Getränkewärmer auf Temperatur (rund 10 Euro). Für die Erfrischung zwischendurch gibt es USB-Minikühlschränke (rund 30 Euro), meistens für genau eine Dose oder Flasche.Kurze Pause bei YouTube - und natürlich kommt in dem Moment der Chef um die Ecke. Dafür gibt es den Big Red Button von Dream Cheeky (20 Euro), der per Tastendruck alles Verräterische vom Monitor verschwinden lässt. Dauerhafte Entspannung liefern Massagebälle und -stifte mit USB-Anschluss (um 10 Euro). Nervige Kollegen können mit kleinen Raketenwerfern von verschiedenen Herstellern durch Schaumstoffgeschosse angezielt werden (ab 25 Euro). Schlimme Mails und Dokumente zerquetscht man virtuell mit dem USB-Stressball von GetDigital (30 Euro).

Für Alltagsfotos und -videos haben die meisten Smartphones ja ohnehin brauchbare Kameras an Bord. Ganz ungewöhnliche Fotos machen dagegen Wärmebildkameras wie die FLIR One für das iPhone (etwa 300 Euro). Günstiger - und auch für Android - sind Schlauchkameras (rund 15 Euro) oder Aufsatzlinsen für Makroaufnahmen oder Fischaugenbilder - ganz ohne USB-Anschluss (ab 5 Euro).Energie für unterwegs liefern Akkupacks. Inzwischen gibt es sie auch in klein und mit individuellem Design - zum Beispiel als Benzinkanister von Radbag (etwa 30 Euro). Beim gleichen Händler ist zum stolzen Preis von 100 Euro auch das Mighty Power Wallet erhältlich, ein Portemonnaie mit eingebautem Akku. Und andersherum funktionieren sogenannte USB-Cells (ab 10 Euro): Das sind klassische runde Batterien, die aber nicht im Ladegerät an der Steckdose, sondern am USB-Port wieder aufgeladen werden.Bei den oft niedrigen Preisen fällt die Kaufentscheidung schnell. Ein bisschen aufpassen sollten Verbraucher aber trotzdem. Schließlich fließt auch bei Billigware Strom durch den USB-Port, warnt Jürgen Ripperger vom Verband der Elektrotechnik (VDE). Ist ein Gerät nicht anständig gesichert, kann das an älteren Notebooks oder anderen USB-Anschlüssen, etwa im Auto, Probleme geben - bis hin zum Brand. "Wenn dadurch Dritte zu Schaden kommen, müssen Sie als Besitzer in der Regel sogar dafür haften", sagt der Experte.

Gerüchten zufolge soll es in einigen Städten mittlerweile kleine Buchläden geben, in denen man in Büchern stöbern und diese sofort erwerben kann, ja, es heißt, Amazon-Chef Bezos habe diesen Einfall in einer Art Trancezustand nach drei durchgearbeiteten Nächten gehabt. Auch sollen einige Internet-Nachrichtenseiten an einem Pilotprojekt arbeiten, bei dem Informationen, Reportagen, Kommentare, ja, alles, was das Hirn begehrt, auf sogenanntem »Papier« lesbar sind, also tatsächlich ohne jede Art von Computer. Ohne Akku! Ich hatte so etwas selbst zufällig gerade in der Hand, faszinierend, sage ich. Berlin (dpa/tmn) - Für fast alles gibt es eine App - oft sogar gratis. Da macht auch die Navigation per Smartphone keine Ausnahme. Die Zeitschrift "test" der Stiftung Warentest (Ausgabe: 05/2015) hat 19 Lotsen fürs Handy untersucht, 8 davon umsonst. Der Rest bewegte sich zwischen 5 und 80 Euro. Das Fazit der Tester: Gut ans Ziel führen 15 der getesteten Programme, darunter auch viele kostenlose.

Große Unterschiede gibt es bei der Datennutzung, denn nicht alle geprüften Apps sind in der Lage, offline zu navigieren. Doch auch hier gibt es sowohl kostenlose, als auch kostenpflichtige Apps, die sich auch für Datentarife mit Volumenbegrenzung oder im Ausland eignen, wo sonst Roaming-Kosten anfallen können. Allerdings sollten Nutzer darauf achten, das nötige Kartenmaterial zu Hause per WLAN herunterzuladen und unterwegs gegebenenfalls den Offline-Modus der App zu aktivieren, um auf der sicheren Seite zu sein, rät Stiftung Warentest.Wer per Handy-App navigiert, sollte außerdem beachten, dass die Karten-Daten einige Gigabyte Speicherplatz auf dem Handy belegen können. Das macht unter Umständen eine Speichererweiterung per SD-Karte erforderlich. Außerdem verbrauchen die digitalen Wegweiser laut "test" zum Teil sehr viel Strom, weshalb man das Handy während des Navigierens in den Zigarettenanzünder, beziehungsweise die 12-Volt-Steckdose einstöpseln sollte. Anderenfalls kann der Akku nach kurzer Zeit leer sein.Die beste Navigationsleistung bescheinigen die Tester der App des Navi-Anbieters Tomtom für das iPhone-Betriebssystem iOS. Mit der Note 1,8 übertrifft das Programm auch das Pendant für Android-Telefone (2,1). Allerdings kostet Tomtom Europa für iOS 60 Euro (Android: 69 Euro). Unter den Gratis-Apps navigieren Google Maps und Here von Nokia laut den Testern am besten auf Android-Geräten (2,1). Für iOS liegt ebenfalls Google Maps vorne (2,3). Google Maps gehöre allerdings zu den Programmen, die nur im Online-Modus funktionieren.

Berlin (dpa/tmn) - Ein Babyfon ist praktisch, weil es Eltern während der Schlafenszeit des Kindes mehr Freiheit erlaubt. In einem Test der Stiftung Warentest von 24 Babyfon-Geräten, Smartphone-Apps, Webcams und Festnetztelefonen haben sich die klassischen Babyfone am zuverlässigsten herausgestellt.Mittlerweile gibt es viele Wege, die Kinderlaute zu den Eltern zu bringen: Per klassischem Babyfon mit oder ohne Videoverbindung, per Smartphone-App oder Webcam, oder mit der Babyfon-Funktion des Festnetztelefons. Hier ein Überblick über Vor- und Nachteile der einzelnen Übertragungswege:Babyfon:Die in Sende- und Empfangseinheit getrennten Geräte sind einfach zu bedienen, leiden aber unter vergleichsweise kurzen Reichweiten und schwachem Klang. Die meisten Geräte warnen, falls der Akku leer ist oder man mit dem Empfangsteil die Reichweite des Senders verlässt. Käufer sollten auf Geräte achten, die DECT-Funktechnik nutzen. Sie sind weniger störanfällig, falls weitere Babyfone in der Nähe aktiv sind. Testsieger wurde das Philips Avent SCD501 (rund 52 Euro) vor dem Hartig-Helling Babyruf MBF 8181 (rund 70 Euro) und dem Reer Lyra (etwa 70 Euro).

Babyfon mit Video:Nur eines von fünf getesteten Geräten schneidet hier mit "gut" ab. Das liegt vor allem an der mäßigen Bildqualität und der Störanfälligkeit. Auch die Akkus halten vergleichsweise kurz durch. Allerdings braucht man für den schnellen Blick aufs Baby kein Full-HD-Video. Käufer sollten nach Geräten mit Infrarotausleuchtung schauen, da sie bessere Bilder aus dem dunklen Kinderzimmer liefern. Bestes Gerät im Test war das Audioline Watch & Care V130 (etwa 90 Euro) vor dem Philips Avent SCD603 (rund 130 Euro) und dem Nuk Eco Control + Video (circa 170 Euro).Baby-Webcams: Größtes Problem der bei der Einrichtung recht umständlichen Webcams war im Test die Klangqualität und die Zuverlässigkeit der Warnung. Eines der zwei Testgeräte litt unter Verbindungsproblemen zum Server, falls die Kamera wegen Stromausfalls den Dienst quittiert, wägen sich Eltern in trügerischer Sicherheit. Vorteil der Webcams: Eltern können sich Bild und Ton per App auf das Smartphone oder den Computer holen und sind nicht so abhängig von Funkreichweiten. Auf eine klare Empfehlung konnten sich die Tester nicht einigen.Smartphone-Apps:Per App wird das Smartphone zum Babyfon und meldet sich bei Bedarf über Mobilfunknetz oder WLAN. Das funktioniert allerdings nicht immer zuverlässig. Im Test kam es ohne Warnung zu Verbindungsabbrüchen, manche funktionierten nicht bei aktiver Bildschirmsperre, die Videofunktion ist bei Dunkelheit fast durchweg unbrauchbar. Das Urteil der Tester über Babyfon-Apps: "Als Ersatz sind sie wenig empfehlenswert."

Festnetztelefon: Festnetztelefone mit Babyruffunktion sind laut Stiftung Warentest eine Alternative zum klassischen Babyfon. Zwar sind auch sie nicht gegen Stromausfall geschützt und warnen die Eltern nicht vor einem Ausfall, bieten dafür aber eine hohe Reichweite und lange Laufzeit. Wird das Kind laut, ruft das Telefon eine vorab gespeicherte Nummer an. Damit nicht bei jedem Babygeräusch das Telefon klingelt, empfehlen die Experten Geräte mit verstellbarer Ansprechschwelle. Außerdem sollte die Anklopffunktion aktiviert werden, da sonst das Babyfon lahmgelegt wird, wenn zeitgleich telefoniert wird.Preise wurden noch nicht genannt. Als erstes SUV des VW-Konzerns wechselt der Bestseller in den sogenannten Modularen Querbaukasten und bietet damit deutlich mehr Platz, weniger Gewicht und mehr Effizienz, teilt der Hersteller mit.Sportlicher und etwas kantiger gezeichnet, wächst der Tiguan laut VW in der Länge um sechs, beim Radstand sogar um acht Zentimeter. Außerdem wird er je drei Zentimeter breiter und flacher - im Inneren gibt es so mehr Raum für Passagiere und Gepäck. Das Ladevolumen zum Beispiel wächst auf 615 Liter und kann auf bis zu 1655 Liter erweitert werden – 145 Liter mehr als früher.

Neben dem Design hat VW auch die Ausstattung modernisiert. Es gibt neue Infotainment-Systeme mit Online-Anbindung, Smartphone-Integration und ein umfangreiches Sicherheitspaket. Dazu gehören unter anderem serienmäßig das City-Notbremssystem mit Fußgänger-Erkennung, eine aktive Motorhaube und eine Spurführungshilfe.Zum Start hat VW zudem das Motorenspektrum erweitert und bietet acht Benziner und Diesel an, die ein Spektrum von 85 kW/115 PS bis 176 kW/240 PS abdecken und bis zu 24 Prozent weniger verbrauchen sollen als im Vorgänger-Modell.Auf der Messe zeigt VW den Tiguan gleich in vier Varianten: Es gibt eine sportliche R-Version, eine zivile Straßenfassung, einen für den Offroad-Einsatz, sowie als Studie den Tiguan GTE mit Plug-In-Technik. Dort kombinieren die Niedersachsen einen 1,4-Liter-Benziner mit einem E-Motor und einem Lithium-Ionen-Akku, den man an der Steckdose laden kann. Die Systemleistung liegt laut VW dann bei 160 kW/218 PS, die elektrische Reichweite bei bis zu 50 Kilometern und der Normverbrauch bei 1,9 Litern (CO2-Ausstoß 42 g/km). Dabei hilft auch ein großes Solardach, mit dem man den Akku während der Fahrt laden kann.

Frankfurt (dpa/tmn) - Wenn Audi 2018 mit einem elektrischen Geländewagen an den Start geht, wollen die Bayern nicht nur beim Antrieb, sondern auch beim Interieur Neuland betreten. Das hat das Unternehmen bei der Enthüllung der SUV-Studie e-tron quattro angekündigt.Bei der Premiere des Designmodells auf der Internationalen Automobilausstellung IAA (Publikumstage 17. bis 27. September) in Frankfurt am Main bestätigte ein Mitarbeiter, dass die "virtuellen Außenspiegel" gesetzt seien. Um den Luftwiderstand zu drücken, nutzt die Studie, die als Vorlage für das Serienmodell gilt, anstelle konventioneller Spiegel zwei Video-Kameras in den Kotflügeln. Deren Bild wird auf Displays in der Innenverkleidung der Türen übertragen. Ebenfalls gesetzt sei die OLED-Technologie für einige Displays im Innenraum. Diese organischen Leuchtdioden benötigen keine Hintergrundbeleuchtung und können deshalb in besonders flachen Anzeigen verarbeitet werden.Auch der Antrieb des 4,77 Meter langen Viersitzers sei bereits relativ nahe am Serienmodell, sagte Entwicklungsvorstand Ulrich Hackenberg. Die drei E-Motoren kommen auf eine Leistung von bis zu 370 kW/503 PS und beschleunigen den Wagen mit über 800 Newtonmeter (Nm) Drehmoment in 4,6 Sekunden von 0 auf 100 km/h. Die Höchstgeschwindigkeit ist elektronisch auf 210 km/h limitiert. Gespeist werden die Elektromotoren aus einem Akku, der mit 95 kWh noch etwas mehr Kapazität bietet als beim Tesla Model S und für bis zu 500 Kilometer ausreichen soll. Dennoch verspricht Audi eine Ladezeit von bestenfalls nicht mehr als einer Stunde.

Frankfurt/Main (dpa/tmn) – Erst die Marke, jetzt das Modell: Borgward feiert nach dem Gastspiel auf dem Genfer Salon im Frühjahr nun auf der Internationalen Automobilausstellung IAA (Publikumstage: 17. bis 27. September) den zweiten Teil seines Comebacks.Der Autobauer zeigt sein erstes neue Auto seit über 50 Jahren: den Geländewagen BX7. Der seriennahe Prototyp fährt mit 4,70 Metern in einer Klasse mit BMW X5 oder VW Touareg und soll 2016 zunächst in China auf den Markt kommen. Die Markteinführung in Europa sei für das Jahr darauf geplant, teilte der in Stuttgart ansässige Hersteller mit. Preise wurden noch nicht genannt.Für den Allrad-Antrieb des BX7 stellt die mit chinesischem Geld reanimierte Traditionsfirma zunächst zwei Motorvarianten in Aussicht: einen 2,0 Liter großen Turbo-Benziner mit 165 kW/224 PS und einen Plug-in-Hybriden, bei dem zum Vierzylinder-Benziner noch ein Elektromotor an der Hinterachse und ein Lithium-Ionen-Akku mit 13,2 kWh kommen. So steigt die Systemleistung dem Hersteller zufolge auf 295 kW/401 PS, und der Normverbrauch sinkt dank 55 Kilometer elektrischer Reichweite auf 2,3 Liter. Das entspricht einem CO2-Ausstoß von 55 g/km.

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 04-06-2017 à 05h33

 Batterie pour ordinateur portable ASUS M51 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Hier, Facebook a annoncé de nouvelles façons de démarrerles discussions et d’ajouter des contacts sur Messenger. De plus, Facebook devrait davantage attirer les marques en proposant son propre système de paiement au sein du service. Jusqu’à présent, les services comme Uber et Lyft se sont associés à l’application. En outre, KLM Royal Dutch Airlines utilise Messenger pour envoyer des mises à jour de vol aux passagers.Le premier smartphone Android de BlackBerry n’est peut-être pas un best-seller, mais la plupart des consommateurs rapportent que le BlackBerry Priv est un très bon smartphone, et l’une des seules options pour les gens qui veulent un smartphone Android avec un clavier physique. Mais, le Priv est également assez cher. Il a été vendu à 779 euros lors de son lancement, et même après une récente baisse de prix de 50 euros, il n’est pas le smartphone le plus abordable du marché.

Ainsi, la société semble prendre une approche différente pour ses deux prochains smartphones Android. Ce seront des appareils de milieu de gamme. Le CEO de BlackBerry, John Chen, a évoqué le sujet avec The National sur la stratégie de l’entreprise à l’avenir. Alors qu’il n’a pas fourni beaucoup de détails sur le futur matériel, Chen a confirmé que deux smartphones de milieu de gamme sous Android étaient sur ​​le point d’être annoncés. On aura un clavier pour l’un, tandis que l’autre est un uniquement un smartphone à écran tactile.En passant, l’image ci-dessous présente le BlackBerry « Vienna ». Il serait le smartphone avec clavier, divulgué à CrackBerry en novembre 2015. Malheureusement, à ce jour nous n’avons aucune confirmation si le smartphone a été ou non modifié.BlackBerry va lancer deux smartphones Android de milieu de gamme en 2016 Chen indique que le Priv était trop cher pour attirer un grand nombre de professionnels, bien qu’un smartphone haut de gamme ait été un geste intelligent, car il montre que BlackBerry peut faire des smartphones de qualité qui exécutent des systèmes d’exploitation autre que BlackBerry OS. Néanmoins, la société a reçu beaucoup de commentaires de la part de ses clients, affirmant que le prix était « trop élevé », et qu’ils espéraient payer 400 dollars pour un appareil.

La société prévoit de continuer à libérer des mises à jour pour les smartphones exécutant son propre OS, BB10, mais elle n’a aucune intention de libérer de nouveaux smartphones fonctionnant sous son OS. Bien que deux smartphones Android soient dans les cartons de la firme, la spéculation veut que BlackBerry ferme sa division mobile, afin de se concentrer sur le côté logiciel.Ces deux smartphones Android de milieu de gamme pourraient bien être la dernière chance de BlackBerry de relancer sa division mobile. Chen pense que l’entreprise a encore quelque chose à offrir en raison de son engagement envers la sécurité. « Nous sommes les seules personnes qui ont vraiment sécurisé Android, en poussant des fonctionnalités de sécurité de BlackBerry que tout le monde connaît », dit-il.Alors que le HTC 10 va être annoncé dans quelques jours, le fabricant taïwanais continue de nous montrer toutes les facettes de ce dernier, avant même son annonce officielle. Hier, HTC est allé une nouvelle fois sur Twitter, afin de révéler une autre pièce du HTC 10, à savoir la batterie.

Voici ce que l’on peut lire sur le tweet : « nos ingénieurs sont tellement obsédés par la durée de vie de la batterie, que nous l’avons transformé en une science. Vous le verrez. 4/12. #powerof10 ». Cette fois, contrairement aux autres micro-annonces, celle-ci comprenait une vidéo que vous pouvez regarder à la fin de l’article.Le teaser fait son job, c’est-à-dire du teasing. Mais, sur ce que la batterie du HTC 10 va réellement fournir, peu de détail a été divulgué, hormis le fait que « nous travaillons pendant de longues heures et votre téléphone le sera aussi ». Si l’on considère qu’une journée traditionnelle de boulot est d’environ huit heures, on peut estimer que l’autonomie du HTC 10 sera supérieure à cette durée.Va-t-il offrir une autonomie de 14 heures ? Je ne sais pas, mais nous allons certainement le savoir lors des premiers tests complets le concernant.Aussi fabuleux qu’il puisse être, c’est une stratégie intéressante, surtout quand on la compare à ce que font d’autres sociétés. Considérez Apple, par exemple. Il y a habituellement beaucoup de rumeurs concernant ses dispositifs, mais rien ne sort des locaux de la firme elle-même. D’autres, comme Samsung et Sony, vont souvent partager un vague teaser la veille d’une conférence, mais rien qui trahit ce que nous verrons.

L’approche de HTC pour servir des teasers de façon quasi hebdomadaire est non conventionnelle, mais elle n’est pas tout à fait surprenante. Après tout, le constructeur a besoin de prouver à vous (et moi) qu’il a encore ce qu’il faut pour nous attirer et nous éloigner d’autres smartphones phares, après à une décevante version du HTC One M9.Suite à son annonce en novembre dernier, Android Studio 2.0 est maintenant disponible dans le canal stable. La nouvelle suite apporte aux développeurs de nouveaux outils pour l’émulation, la fonctionnalité « Instant Run », l’intégration Cloud Test Lab, et bien plus encore.Pour les non-développeurs, Android Studio est l’environnement de développement intégré (IDE) officiel de Google qui couvre le développement d’applications pour les smartphones, les tablettes, et les plates-formes Android Auto, Wear et TV. Google recommande à tous les développeurs Android de récupérer la nouvelle version stable le plus rapidement.

« Android Studio inclut tout ce dont vous avez besoin pour construire une application, y compris un éditeur de code, des outils d’analyse de code, émulateurs, et plus », a déclaré Google.Instant Run semble être la principale nouvelle addition à Android Studio, qui devrait permettre d’accélérer grandement l’exécution d’une modification. « Chaque fois, il va injecter vos changements de code dans votre processus d’application en cours d’exécution, évitant le re-déploiement, et la réinstallation de votre APK », dit Google. Google a travaillé sur cette fonctionnalité depuis l’année dernière, et estime qu’elle est prête pour le prime time. Google a beaucoup de documentation pour guider les développeurs à travers le processus. En effet, elle permet de visualiser les modifications apportées au code source quasi instantanément, même lorsque l’application est lancée sur un périphérique ou un émulateur. En cliquant sur le nouveau bouton, cela aura pour effet de visualiser les derniers changements de code et de déterminer le meilleur moyen de le déployer, évitant la re-installation d’un APK chaque fois que vous voulez tester un changement.

En parlant de vitesse, le nouveau émulateur Android est dit être jusqu’à 3 fois plus rapide (CPU, RAM et E/S) par rapport à l’ancien émulateur. L’IDE crée va également permettre de pousser les applications vers l’émulateur 10 fois plus rapidement que vers un appareil physique. Google a mis à jour l’émulateur avec une nouvelle interface, et ajoutant le support de capteurs, et de la gestuelle multi-touch. Il y a aussi un APK pour le drag & drop, pour une installation plus rapide.D’autres caractéristiques notables comprennent l’intégration de Cloud Test Lab, qui permet de tester l’application sur une large gamme de dispositifs physiques à partir de Android Studio. Il y a aussi une nouvelle indexation des applications pour aider à promouvoir la visibilité de votre application dans Google Recherche avec les URL générées automatiquement, un débogueur GPU si vous développez avec OpenGL ES, et une mise à jour plus générale à IntelliJ 15 pour maintenir la plate-forme à jour avec les dernières fonctionnalités de la plate-forme de développement.En jetant un coup d’œil dans les entrailles d’un iPhone SE, ceci a révélé que le smartphone vendu à partir de 489 euros (399 dollars), coûte environ 160 dollars à construire, alors qu’il partage de nombreuses pièces avec ses prédécesseurs.

Le célèbre cabinet IHS a démonté l’appareil et a évalué le coût de ses parties, révélant dans un communiqué que le modèle de 16 Go du SE coûte environ 156,20 dollars, arrondis à 160 dollars en incluant les coûts de fabrication. La société a réussi à déterminer l’identité des fournisseurs et ainsi évaluer le coût approximatif des composants utilisés. Le coût implicite monte à environ 170 dollars pour un smartphone de 64 Go, qu’Apple vend 499 dollars (589 euros) sans contrat, en supposant un prix doublé de la puce de mémoire flash à l’intérieur du smartphone.Le dispositif prend également quelques notes des trois précédents iPhone, en utilisant un châssis quasi identique à l’iPhone 5S, une caméra frontale identique, et le composant de réception LTE semblable à l’iPhone 6, et un processeur Apple A9 et une caméra principale actuellement équipée par l’iPhone 6S. La pièce la plus coûteuse (20 dollars) est l’écran Corning Gorilla Glass de 4 pouces. Cela reste néanmoins la moitié de ce que Apple a payé pour le même écran dans l’iPhone 5S, quand il a été initialement publié.Le démontage et le benchmarking des coûts réalisés par IHS ont également permis d’avoir un aperçu de l’intérieur de l’architecture de l’iPhone SE, montrant la répartition composant par composant du smartphone, ce qui devrait normalement être fait en plaçant le smartphone sous un rouleau compresseur.

Andrew Rassweiler, senior directeur au sein du cabinet d’étude IHS, a fait remarquer que, malgré quelques composants récupérés sur les précédents iPhone, et pour un prix de vente deux fois supérieur à celui du coût de production, l’iPhone SE n’est pas en reste en matière de puissance. « En fait », a déclaré Rassweiler dans le communiqué de presse que IHS, « les seuls compromis significatifs qu’un consommateur fera avec l’iPhone SE par rapport à l’iPhone 6S sont une plus petite taille et une résolution d’écran inférieure ».Andrew Rassweiler, qui a supervisé le désassemblage, a également suggéré que la version 16 Go est à un prix assez élevé pour encourager les consommateurs à opter pour la version de 64 Go lors de leur décision d’achat.Le smartphone représente la dernière tentative par Apple d’offrir à ses clients un smartphone d’entrée de gamme dans une fourchette de prix plus bas que ses smartphones traditionnels, l’iPhone 6S et l’iPhone 6S Plus. Alors qu’Apple a souvent fait cela en continuant à vendre ses anciens smartphones à prix réduit, elle a déjà fait un modèle distinct au moins une fois avant avec l’iPhone 5C en 2013, maintenant considéré comme un flop.

Moleskine est peut-être nostalgique du bon vieux temps, où la marque se démarquait comme « l’héritière et le successeur du légendaire carnet utilisé par des artistes et des penseurs pendant les deux derniers siècles ». Mais aujourd’hui, elle apporte une touche moderne à son expansion.Ce mercredi, Moleskine a dévoilé son nouveau Smart Writing Set, qui promet de fonctionner conjointement avec un stylo intelligent et une application pour numériser instantanément des notes et des croquis réalisés sur un bout de papier — sur un carnet Moleskine par exemple. C’est une solution très lointaine de ce que Vincent Van Gogh, Pablo Picasso, Ernest Hemingway ou encore Bruce Chatwin ont pu utiliser à leurs époques, mais bon, s’ils avaient ce genre de technologie à leur disposition, ils se sauraient probablement bien défendus.Composé de trois composants, le Smart Writing Set semble bien adapté pour le nostalgique, vous permettant de maintenir votre attachement à la plume et au papier, tout en reconnaissant les avantages de la technologie. Grâce au carnet de notes Paper Tablet, du Smart Pen+, et de l’application autonome qui l’accompagne, vous serez en mesure de modifier numériquement et partager ce que vous créez sur le papier en temps réel, le tout sans jamais avoir à prendre une photo, télécharger, ou numériser quoi que ce soit.

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 04-06-2017 à 05h51

 Batterie pour ordinateur portable ASUS M51 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Hier, Facebook a annoncé de nouvelles façons de démarrerles discussions et d’ajouter des contacts sur Messenger. De plus, Facebook devrait davantage attirer les marques en proposant son propre système de paiement au sein du service. Jusqu’à présent, les services comme Uber et Lyft se sont associés à l’application. En outre, KLM Royal Dutch Airlines utilise Messenger pour envoyer des mises à jour de vol aux passagers.Le premier smartphone Android de BlackBerry n’est peut-être pas un best-seller, mais la plupart des consommateurs rapportent que le BlackBerry Priv est un très bon smartphone, et l’une des seules options pour les gens qui veulent un smartphone Android avec un clavier physique. Mais, le Priv est également assez cher. Il a été vendu à 779 euros lors de son lancement, et même après une récente baisse de prix de 50 euros, il n’est pas le smartphone le plus abordable du marché.

Ainsi, la société semble prendre une approche différente pour ses deux prochains smartphones Android. Ce seront des appareils de milieu de gamme. Le CEO de BlackBerry, John Chen, a évoqué le sujet avec The National sur la stratégie de l’entreprise à l’avenir. Alors qu’il n’a pas fourni beaucoup de détails sur le futur matériel, Chen a confirmé que deux smartphones de milieu de gamme sous Android étaient sur ​​le point d’être annoncés. On aura un clavier pour l’un, tandis que l’autre est un uniquement un smartphone à écran tactile.En passant, l’image ci-dessous présente le BlackBerry « Vienna ». Il serait le smartphone avec clavier, divulgué à CrackBerry en novembre 2015. Malheureusement, à ce jour nous n’avons aucune confirmation si le smartphone a été ou non modifié.BlackBerry va lancer deux smartphones Android de milieu de gamme en 2016 Chen indique que le Priv était trop cher pour attirer un grand nombre de professionnels, bien qu’un smartphone haut de gamme ait été un geste intelligent, car il montre que BlackBerry peut faire des smartphones de qualité qui exécutent des systèmes d’exploitation autre que BlackBerry OS. Néanmoins, la société a reçu beaucoup de commentaires de la part de ses clients, affirmant que le prix était « trop élevé », et qu’ils espéraient payer 400 dollars pour un appareil.

La société prévoit de continuer à libérer des mises à jour pour les smartphones exécutant son propre OS, BB10, mais elle n’a aucune intention de libérer de nouveaux smartphones fonctionnant sous son OS. Bien que deux smartphones Android soient dans les cartons de la firme, la spéculation veut que BlackBerry ferme sa division mobile, afin de se concentrer sur le côté logiciel.Ces deux smartphones Android de milieu de gamme pourraient bien être la dernière chance de BlackBerry de relancer sa division mobile. Chen pense que l’entreprise a encore quelque chose à offrir en raison de son engagement envers la sécurité. « Nous sommes les seules personnes qui ont vraiment sécurisé Android, en poussant des fonctionnalités de sécurité de BlackBerry que tout le monde connaît », dit-il.Alors que le HTC 10 va être annoncé dans quelques jours, le fabricant taïwanais continue de nous montrer toutes les facettes de ce dernier, avant même son annonce officielle. Hier, HTC est allé une nouvelle fois sur Twitter, afin de révéler une autre pièce du HTC 10, à savoir la batterie.

Voici ce que l’on peut lire sur le tweet : « nos ingénieurs sont tellement obsédés par la durée de vie de la batterie, que nous l’avons transformé en une science. Vous le verrez. 4/12. #powerof10 ». Cette fois, contrairement aux autres micro-annonces, celle-ci comprenait une vidéo que vous pouvez regarder à la fin de l’article.Le teaser fait son job, c’est-à-dire du teasing. Mais, sur ce que la batterie du HTC 10 va réellement fournir, peu de détail a été divulgué, hormis le fait que « nous travaillons pendant de longues heures et votre téléphone le sera aussi ». Si l’on considère qu’une journée traditionnelle de boulot est d’environ huit heures, on peut estimer que l’autonomie du HTC 10 sera supérieure à cette durée.Va-t-il offrir une autonomie de 14 heures ? Je ne sais pas, mais nous allons certainement le savoir lors des premiers tests complets le concernant.Aussi fabuleux qu’il puisse être, c’est une stratégie intéressante, surtout quand on la compare à ce que font d’autres sociétés. Considérez Apple, par exemple. Il y a habituellement beaucoup de rumeurs concernant ses dispositifs, mais rien ne sort des locaux de la firme elle-même. D’autres, comme Samsung et Sony, vont souvent partager un vague teaser la veille d’une conférence, mais rien qui trahit ce que nous verrons.

L’approche de HTC pour servir des teasers de façon quasi hebdomadaire est non conventionnelle, mais elle n’est pas tout à fait surprenante. Après tout, le constructeur a besoin de prouver à vous (et moi) qu’il a encore ce qu’il faut pour nous attirer et nous éloigner d’autres smartphones phares, après à une décevante version du HTC One M9.Suite à son annonce en novembre dernier, Android Studio 2.0 est maintenant disponible dans le canal stable. La nouvelle suite apporte aux développeurs de nouveaux outils pour l’émulation, la fonctionnalité « Instant Run », l’intégration Cloud Test Lab, et bien plus encore.Pour les non-développeurs, Android Studio est l’environnement de développement intégré (IDE) officiel de Google qui couvre le développement d’applications pour les smartphones, les tablettes, et les plates-formes Android Auto, Wear et TV. Google recommande à tous les développeurs Android de récupérer la nouvelle version stable le plus rapidement.

« Android Studio inclut tout ce dont vous avez besoin pour construire une application, y compris un éditeur de code, des outils d’analyse de code, émulateurs, et plus », a déclaré Google.Instant Run semble être la principale nouvelle addition à Android Studio, qui devrait permettre d’accélérer grandement l’exécution d’une modification. « Chaque fois, il va injecter vos changements de code dans votre processus d’application en cours d’exécution, évitant le re-déploiement, et la réinstallation de votre APK », dit Google. Google a travaillé sur cette fonctionnalité depuis l’année dernière, et estime qu’elle est prête pour le prime time. Google a beaucoup de documentation pour guider les développeurs à travers le processus. En effet, elle permet de visualiser les modifications apportées au code source quasi instantanément, même lorsque l’application est lancée sur un périphérique ou un émulateur. En cliquant sur le nouveau bouton, cela aura pour effet de visualiser les derniers changements de code et de déterminer le meilleur moyen de le déployer, évitant la re-installation d’un APK chaque fois que vous voulez tester un changement.

En parlant de vitesse, le nouveau émulateur Android est dit être jusqu’à 3 fois plus rapide (CPU, RAM et E/S) par rapport à l’ancien émulateur. L’IDE crée va également permettre de pousser les applications vers l’émulateur 10 fois plus rapidement que vers un appareil physique. Google a mis à jour l’émulateur avec une nouvelle interface, et ajoutant le support de capteurs, et de la gestuelle multi-touch. Il y a aussi un APK pour le drag & drop, pour une installation plus rapide.D’autres caractéristiques notables comprennent l’intégration de Cloud Test Lab, qui permet de tester l’application sur une large gamme de dispositifs physiques à partir de Android Studio. Il y a aussi une nouvelle indexation des applications pour aider à promouvoir la visibilité de votre application dans Google Recherche avec les URL générées automatiquement, un débogueur GPU si vous développez avec OpenGL ES, et une mise à jour plus générale à IntelliJ 15 pour maintenir la plate-forme à jour avec les dernières fonctionnalités de la plate-forme de développement.En jetant un coup d’œil dans les entrailles d’un iPhone SE, ceci a révélé que le smartphone vendu à partir de 489 euros (399 dollars), coûte environ 160 dollars à construire, alors qu’il partage de nombreuses pièces avec ses prédécesseurs.

Le célèbre cabinet IHS a démonté l’appareil et a évalué le coût de ses parties, révélant dans un communiqué que le modèle de 16 Go du SE coûte environ 156,20 dollars, arrondis à 160 dollars en incluant les coûts de fabrication. La société a réussi à déterminer l’identité des fournisseurs et ainsi évaluer le coût approximatif des composants utilisés. Le coût implicite monte à environ 170 dollars pour un smartphone de 64 Go, qu’Apple vend 499 dollars (589 euros) sans contrat, en supposant un prix doublé de la puce de mémoire flash à l’intérieur du smartphone.Le dispositif prend également quelques notes des trois précédents iPhone, en utilisant un châssis quasi identique à l’iPhone 5S, une caméra frontale identique, et le composant de réception LTE semblable à l’iPhone 6, et un processeur Apple A9 et une caméra principale actuellement équipée par l’iPhone 6S. La pièce la plus coûteuse (20 dollars) est l’écran Corning Gorilla Glass de 4 pouces. Cela reste néanmoins la moitié de ce que Apple a payé pour le même écran dans l’iPhone 5S, quand il a été initialement publié.Le démontage et le benchmarking des coûts réalisés par IHS ont également permis d’avoir un aperçu de l’intérieur de l’architecture de l’iPhone SE, montrant la répartition composant par composant du smartphone, ce qui devrait normalement être fait en plaçant le smartphone sous un rouleau compresseur.

Andrew Rassweiler, senior directeur au sein du cabinet d’étude IHS, a fait remarquer que, malgré quelques composants récupérés sur les précédents iPhone, et pour un prix de vente deux fois supérieur à celui du coût de production, l’iPhone SE n’est pas en reste en matière de puissance. « En fait », a déclaré Rassweiler dans le communiqué de presse que IHS, « les seuls compromis significatifs qu’un consommateur fera avec l’iPhone SE par rapport à l’iPhone 6S sont une plus petite taille et une résolution d’écran inférieure ».Andrew Rassweiler, qui a supervisé le désassemblage, a également suggéré que la version 16 Go est à un prix assez élevé pour encourager les consommateurs à opter pour la version de 64 Go lors de leur décision d’achat.Le smartphone représente la dernière tentative par Apple d’offrir à ses clients un smartphone d’entrée de gamme dans une fourchette de prix plus bas que ses smartphones traditionnels, l’iPhone 6S et l’iPhone 6S Plus. Alors qu’Apple a souvent fait cela en continuant à vendre ses anciens smartphones à prix réduit, elle a déjà fait un modèle distinct au moins une fois avant avec l’iPhone 5C en 2013, maintenant considéré comme un flop.

Moleskine est peut-être nostalgique du bon vieux temps, où la marque se démarquait comme « l’héritière et le successeur du légendaire carnet utilisé par des artistes et des penseurs pendant les deux derniers siècles ». Mais aujourd’hui, elle apporte une touche moderne à son expansion.Ce mercredi, Moleskine a dévoilé son nouveau Smart Writing Set, qui promet de fonctionner conjointement avec un stylo intelligent et une application pour numériser instantanément des notes et des croquis réalisés sur un bout de papier — sur un carnet Moleskine par exemple. C’est une solution très lointaine de ce que Vincent Van Gogh, Pablo Picasso, Ernest Hemingway ou encore Bruce Chatwin ont pu utiliser à leurs époques, mais bon, s’ils avaient ce genre de technologie à leur disposition, ils se sauraient probablement bien défendus.Composé de trois composants, le Smart Writing Set semble bien adapté pour le nostalgique, vous permettant de maintenir votre attachement à la plume et au papier, tout en reconnaissant les avantages de la technologie. Grâce au carnet de notes Paper Tablet, du Smart Pen+, et de l’application autonome qui l’accompagne, vous serez en mesure de modifier numériquement et partager ce que vous créez sur le papier en temps réel, le tout sans jamais avoir à prendre une photo, télécharger, ou numériser quoi que ce soit.

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 04-06-2017 à 05h53


Historique : 04-06-2017
 

SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 25-06-2016 à 04h02 | Mis à jour le 09-06-2017 à 02h40 | Note : Pas de note